Accueil Date de création : 04/07/07 Dernière mise à jour : 20/01/14 11:03 / 278 articles publiés

Qui veut la peau de Rachida ?  (T' laisse pô faire !) posté le vendredi 20 juillet 2007 14:23

Il parait qu’elle a ‘du caractère’ la ministre de la Justice. Et même un caractère bien trempé, à tel point que son directeur de cabinet en a démissionné. Le pauvre… Pas gentille Rachida ! Méchante…

Hum…le poste de Ministre de la justice s’appelerait-il aussi désormais ‘Garde des sots’. ??

Donc, elle a du caractère, et du coup, je me demande : mais ils n’étaient pas habitués au ministère ??...J’en déduis donc que les prédécesseurs de Rachida Dati étaient des poules mouillées sans la moindre once de personnalité… ?

Eh bien si c’est le cas,  IL ETAIT TEMPS qu’elle arrive alors, Rachida !! Parce que si on ne demande pas à une ministre d’avoir du caractère, à qui allons-nous le demander ??

Vous vous rendez compte ? Il faut s’offusquer quand même ! Depuis la création de la 5è république, il n’y avait pas eu de ministre de caractère place Vendôme !

Ou alors… ?? alors, on lui en veut pour autre chose . Mais quoi ? Ce serait ?...mais non, ça peut pas être ça, on est en France…au 21è siècle…ou? Je me demande bien quoi. Ahhhhhh je sais ! ça doit être parce qu’elle est originaire de province. (Elle est née en Saône et Loire en 1965). Mouais…d’autres ministres sont nés en province. Trop jeune alors ?... La France est atteinte de jeunisme alors non. Ça doit pas être ça !

Non, je sais, en fait, c’est la faute à ‘pas d’chance’.

Et bien oui, c’est quand même pas de bol. On a la scoumoune avec les femmes aux postes importants. C’est l’in-com-pé-tence. Souvenez-vous, ça a commencé avec des femmes PDG dans les années 80 : incompétentes ! Puis, comble de malchance, une femme est devenue premier ministre : incompétente ! Puis une femme candidate officielle d’un grand parti à la présidence de la République : incompétente ! Mais qui fait le casting des nanas dans ce pays ? On dirait qu’ils le font exprès ! A chaque fois, ils vont nous chercher des incompétentes ! Nous, on voudrait bien, que des femmes nous dirigent, parce que attention, les hommes sont tous d’accord, elles sont égales, hein, mais je sais pas pourquoi, elles sont jamais comme il faut, trop ci, trop ça, trop typées ? féminines ? hommasses ? trop jolies ? pas assez ?... Non, vraiment, c’est pas possible. Elles arrivent pas à être des hommes comme les autres. Pour un peu, on les renverrait aux fourneaux. Chacun sa place, après tout….On en tomberait presque d’accord avec Alain Soral. Beurk! C'est pour rire. Même pas drôle...Mais au fait, qui connaît Alain Soral ?

 

            Dominique

lien permanent

Dans la nasse ...  (C'est plus possible !!) posté le vendredi 20 juillet 2007 12:03

Chroniques de la route (Tome2)
Si vous avez raté le début, voir "Faits comme des rats".

8h39. Le RER me manque.

Contrairement à moi dans ma voiture, mes pensées défilent en 5è à l’intérieur : ‘je devrais pas m’énerver comme ça’, ‘j’aurais dû partir plus tôt ‘, ‘J’aurais dû faire médecine’, ‘il faut que j’appelle au bureau pour les prévenir que je serai en retard’….

«  Allo ? » Tiens, il est ouvert le coiffeur à cette heure ci ?

«  Oui allo, bonjour…

- bonjour

- je voudrais prendre un rendez vous pour une coupe et une couleur s’il vous plait »

Voilà, ça c’est fait, rendez vous chez le coiffeur, mercredi.

8h55, la porte de Bercy est en vue : «  TeeeeeRRe ». Je divague, au milieu d’un océan de diesels. Marée noire sur le périph. Ça m’a l’air quand même bien chargé, si je prenais plutôt les boulevards des Maréchaux ? Il faut que je quitte la file de gauche. Ben tiens, un regard dans le rétroviseur me confirme l’arrivée de la horde sauvage : une file Indienne d’au moins 80 motos s’approche. Oublie le changement de file pour l’instant… Alors je reste à gauche. Ça roule mieux d’un seul coup. Youpi, je passe la 5è…et j’atteint la vitesse astronomique de  90. Mais je ne vois plus rien dans le rétro… Ou juste une grosse masse blanche !  « hé toi ! tu vas passer par-dessus ? ». Une camionnette, avec un givré au volant (c’est quand même fréquent par ici) Qu’est ce qu’il y a dans les camionnettes qui rend fous leurs conducteurs ? J’ai envie de freiner brusquement, comme ça d’un coup, et…d’être aussi con que lui. C’est pas la peine, il a l’air de l’être pour deux…Il vient de déboîter sur la droite façon ‘Senna/Prost ‘ à Suzuka ! Le con ! Il zigzague d’une file à l’autre, il s’éloigne en trombe..Klaxons ! Il pile ! …ça passe. Vous avez remarqué le bol qu’ils ont en plus, ces gens là ? Des prunes qui se perdent…

9h10 ‘Oui mais j’ai toujours détesté la physique chimie, comment j’aurais fait ? (si j’avais fait médecine).

J’ai réussi à sortir à Porte de Bercy. Et je suis bloquée au feu rouge. Un scooter large comme un tracteur est en train de tenter un passage sur la gauche. Je vois déjà la facture du carrossier…  «  oui mais madame, il a fallu repeindre toute la portière !... » Il insiste, il va m’emporter le rétro…l’imbb…Ouff ! C’est passé….

Ahahaha…je les aurai ! j’approche ! Porte d’Italie en vue… jour de….marché ??!!! Et si je tentais plutôt la province ?... 200 camions garés (j’exagère à peine le nombre…) Voie de droite condamnée. Voie de gauche aussi, car la seule voiture qui tourne à gauche à ce p…. de carrefour aujourd’hui est devant moi.

Je vais faire comme Michael Douglas dans chute libre : ‘griller un cable’, ‘lâcher la rampe’,  prendre un ‘gun’ et tirer dans le tas. A bout ! je suis à bout.

«  Tuuuuuuuut !! me fait le taxi en me coupant la priorité. Dans le doute, j’accélère., je franchis le carrefour… » Plus que 500 mètres maintenant…et la porte de Versailles s’offre à moi. Plus qu’un feu, il est 9h38… j’y suis presque. J’ai perdu 10 litres d’essence, 1 litre de sueur, des millions de neurones, 2 ans d’espérance de vie…. Je vais tourner à droite, me garer dans la cour… Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip.

«  Qu’est ce que c’est qu…. » Non ! un sifflet ! des fl… policiers. C’est pour moi ?!

«  Bonjour madame, contrôle ! vos papiers s’il vous plait !

- J.. mais… bbb…bonjour ?

- Papiers !!

- Oh là, mais j’ai rien fait moi hein ?...

- le coupon d’assurance. Il n’est plus valide. La date est dépassée... »

… quelques échanges violents, 80 € et 2 points en moins plus tard…

10 h05. J’arrive au bureau…Juste eu le temps d’entendre les infos de 10h. Ce soir, départs en vacances… Bison futé voit rouge. ..

 

Dominique 

lien permanent

Faits comme des rats !  (C'est plus possible !!) posté le jeudi 19 juillet 2007 09:42

Chroniques de la route (Tome 1)…

 

C’est l’été, enfin. Et ça change tout. Surtout à Paris. Le 14 Juillet a défilé au rythme du bal des pompiers. Et là, vous êtes contents, parce que vous vous dites « chouette,  la ville va se vider de ses habitants, et donc des ses automobiles… » Paris ensoleillé, Paris fluidifié, Paris aéré, mais Ppppppaaris  Hééééééévacuééééé !!! Je vais enfin pouvoir aller bosser en voiture. En un mot : la route est à moi, bye bye RER !  

7h30, direction A4, périph’, porte de Versailles, parking du bureau….la liberté, quoi. Ah ah ah, comme ça roule bien dans ma rue ce matin. Autoradio à tue-tête, un air de vacances. Pour un peu, on serait content d’aller travailler. Quoi de plus agréable que de circuler en Ile de France sans les embout…. QUOI ??? Apparemment, le panneau lumineux qui m’accueille sur l’autoroute n’est pas du tout de cet avis : « BOUCHON ! A4 - Boulevard périphérique : 30 mn. » 2 secondes avant, j’aurais pu faire demi tour, remettre la voiture au garage, et on en serait restés là. Sans rancune c’est la vie. Mais non ! Au moment où on voit le panneau,  c’est trop tard, on est dans la file. Sens unique. Bon, je vais prendre : 1.Un raccourci, 2.Mon mal en patience, 3. Une avoinée en arrivant au bureau. Warf…franchement, c’est pas le genre de mon patron de faire des remarques pour une arrivée tardive… Par ailleurs, je ne suis pas du genre patiente (bien que cet élément soit sûrement très très anti stratégique dans le cas qui nous occupe…). Reste UNE solution : en tant que farouche adepte du système « D », combattante infatigable du plan « B »,  et abonnée de la ligne « A » (mais, je m’égare… il n’est point question de train ici), je choisis le raccourci. C’est décidé, je sors à la prochaine, et je prends l’itinéraire bis. Comme ma devise : ‘souvent dans l’erreur’, jamais dans le doute, je file tout droit vers…mon destin : erreur n°1. La première partie de la route que je prends longe littéralement l’autoroute, de sorte que je mesure instantanément à quel point j’aurais dû m’abstenir. En effet, la voiture qui était juste devant moi (sûrement un pur et dur, un qui change pas de plans toutes les 5 secondes, lui !) a déjà parcouru 500 mètres et s’apprête à entrer dans le tunnel… Oh, c’est pas qu’il va vite, hein. C’est que moi, je vais très très lentement. Sur l’autoroute, je roulais en seconde., et me voici au point mort sur mon raccourci magique. Feu vert. Première. Feu rouge, rien ne bouge. 8h02. Super, j’ai repéré une entrée. C’est décidé, je retourne sur l’autoroute. J’ai assez perdu de temps comme ça. Ça klaxonne, ça klaxonne ! «  Oh, ça suffit. Tu vois pas que ça n’avance plus ? » 8h14…ouf ! de retour sur l’A4. tout est de nouveau sur les rails. On va pouvoir passer la trois… PATATRA ! « accident à 500 mètres : bouchon » P… de B… de M…. Quel Ch…. (des mots qui font peur aux oreilles…) Et là,  il faut bien que ressorte la fameuse théorie de la malédiction …. Vais-je franchir l’obstacle ? faire demi-tour ? sortir le fusil ? …. Réponse demain, avec « dans la nasse »… le tome 2 des chroniques de la route.

 

Dominique 

lien permanent

Le travail c'est la santé  (D'hommages) posté le mercredi 18 juillet 2007 09:29

Blog de dommage :DOMMAGE !, Le travail c'est la santé

Aujourd'hui, 18 Juillet 2007, Henri Salvador fête ses 90 ans... Alors Joyeux anniversaire Henri !

La vie est paradoxale, comme toujours. Henri Salvador a été le chanteur rigolo de toute une génération dont je fais partie. En effet, j'avais pas plus de 5 ans quand je chantais à tue tête "le travail c'est la santé" dans la maison, et puis "Zorro est arrivé!", sans se presser (contrairement au temps, qui nous ramène constamment à la nostalgie). Henri Salvador n'aime pas la nostalgie, il préfère penser à l'avenir. Oui mais c'est de sa faute aussi, à nous 'graver' le cerveau comme un microsillon. Et il avait raison, le travail, finalement, c'est pas de tout repos. La preuve, en 2007, des salariés se suicident sur leur lieu de travail. Le travail, c'est pas la santé du tout. Imaginez le flop qu'il aurait fait, Henri  avec son disque s'il avait chanté à la place "travailler plus pour gagner plus"... De là à dire que, depuis, certains ont tendance à se prendre pour Zorro (non, non, je préfère ne nommer personne...).

Bref, il ne pouvait pas savoir, Henri. Mais on l'a vraiment pris pour un rigolo, et ce fut l'erreur. Tout d'abord, Henri Salvador est un très grand musicien, un virtuose de la guitare, sur la quelle il s'est acharné des milliers d'heures, inspiré par Django Reinhardt, Louis Armstrong ou Duke Ellington. Eh oui, c'est un bosseur, un vrai, finalement...Mais comme il le dit "faire ce que l'on aime n'est pas travailler". Comme il en a de la chance...Et puis il a cotoyé les plus grands musiciens : Boris Vian,  Count Basie, Ray Ventura, Quincy Jones !

Alors aujourd'hui, d'entendre sa voix douce à la radio m'a rappelé les disques que j'écoutais à l'époque où les tourne-disques étaient des meubles. On pouvait même empiler les 45 tours sur un support qui les faisient descendre les uns après les autres automatiquement à la fin de chaque chanson : eh non, ce n'est pas l'Ipod qui a inventé les compils....Me reviennent les Dalton (tagada, tagada), les petits pains au chocolat...et l'idée d'aller siffler là haut sur la colline (voir si Joe Dassin y est encore)...et puis le jouet de Claude François, qui faisait "Zim" quand il roulait, "Bap" quand il tournait, et "Brr" quand il marchait...ou encore Franck Alamo : " Ah ! Le pauvre vieux,  Mais qu'est-ce qu'il a dit ? Il a dit ça n'fait rien Tout va très bien J'oublie mes ennuis. Après tout tant pis"... Sing c'est la vie !

 

Dominique 

lien permanent

'Giant Dwarf'* : rencontre au sommet !  (D'hommages) posté le mardi 17 juillet 2007 10:34

Blog de dommage :DOMMAGE !, 'Giant Dwarf'* : rencontre au sommet !

 * Nain Géant

Hier, je suis tombée sur un article relatant une rencontre étrange et fascinante. L'homme le pllus grand du monde (2,35 m) a rencontré en Chine l'homme le  plus petit du monde (0,73 m.) . Cela donne cette photo étonnante, que je me suis empressée d'envoyer à quelques personnes....

Certaines sont restées sans réaction, peut être 'dérangées' ou choquées par la bizarrerie de la scène. C'est vrai qu'on ne voit pas cela tous les jours chez soi.... Mais la spontanéité des réponses que j'ai reçues m'a donné envie de partager ces réactions. Je vous les livre sans retouche :

- Christine : "Heureusement qu'ils ne sont pas tombés raide dingues... l'un de l'autre..."

- Sandra : "Oh c’est monstrueux !!! Les pauvres : un qui a mangé trop de soupe et l’autre pas assez !!!!"

- Philippe : " Comme quoi on est peu de chose !..."

- Bernard : "Décidément, il est fort ce Sarko, il est partout. En revanche, sa nouvelle coupe est ratée. Ca fait un peu oumpa loumpa."

 Et vous? une réaction? 

 

Dominique 

 

 


lien permanent
|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à dommage

Vous devez être connecté pour ajouter dommage à vos amis

 
Créer un blog